Ecoute Intuitive de Roméo et Juliette

Ecoute à distance d’oiseaux inséparables

« J’avais fait appel à Sylvie il y a déjà plus de 8 ans mais le souvenir est encore vif tellement son action fut impressionnante et directe. Nous possédions un couple d’inséparables… Roméo et Juliette dont je ne pouvais plus supporter les chamailleries bruyantes et intempestives. Au mieux les oiseaux se posaient chacun isolé sur une branche différente tellement la proximité semblait pénible.

Nous avions acheté Roméo chez un oiselier pour redonner du moral à Juliette, qui dépérissait à vue d’oeil suite à la mort du précédent mâle auquel elle était très attachée. Mais le nouveau couple ne fonctionna pas du tout.

Sylvie ne se rendit pas chez moi, elle me demanda juste une photo de nos oiseaux « pour communiquer avec eux me dit-elle ». Je fus très touché de la façon dont elle me parlait du ressenti de chacun des oiseaux, non pas l’un par rapport à l’autre mais en tant que membres de la famille qui habitait l’appart: eux, mon compagnon et moi-même. J’en pris pour mon grade, les oiseaux souffraient en partie du fait que je ne les reconnaissais même pas (ils se ressemblaient comme deux gouttes d’eau). Et qu’ils voulaient bien faire un effort si je m’ouvrais davantage à eux.

Le dernier détail ajouté par Sylvie me sidéra, je lui téléphonais de ma chambre, elle me décrit l’emplacement exact de la cage et le fait que la petite lampe à côté était tout le temps allumée et que cela les dérangeait! Sylvie n’a jamais vu l’appartement et ce détail était exact. Je me précipitai pour éteindre la lampe directement… Et pour la première fois de leur vie commune, Roméo et Juliette étaient sur la même branche, blottis l’un contre l’autre. Le lendemain, je pouvais reconnaître chacun de mes deux oiseaux à leurs yeux, leur attitude, leur personnalité et les disputes s’arrêtèrent.

Peu après notre séparation, mon ex-compagnon me téléphona pour me dire que Roméo et Juliette sortis de leurs cages (leur petite récré habituelle) s’étaient échappés de l’appart par une tuyauterie… leur mission s’étaient-elle achevée avec la fin de notre relation? C’est mon interprétation des choses.

Je suis tellement reconnaissant à Sylvie de m’avoir ouvert les yeux sur cette part encore inconnue à l’époque du monde animal, pas si différent du notre car nous partageons avec eux un trésor : les émotions. »

Frédéric